Témoignage de Julien C.

Je vous propose le témoignage détaillé d’un patient :

heart-420f

Comment j’en suis arrivé à consulter Véronique?

Pour faire court et simple, tout a commencé, il y a pas loin de deux ans.
Certains pourraient dire, dont moi à l’époque, que c’est à cause d’un divorce, je dirais plutôt avec le recul et le travail effectué avec Véronique, que c’est grâce au divorce, que j’ai pu rencontrer cette admirable femme aux nombreuses qualités et dons!

Petit Historique pour mieux comprendre:

Janvier 2015, ma femme me demande à ce que l’on se sépare. Abattu, malheureux, plus que triste, mais combatif, positif et compréhensif, j’accepte. De toute façon, il m’est impensable de la retenir de force ou par n’importe quelle stratégie si elle souhaite partir. Je lui dis juste que je l’aime encore et que si elle désire revenir, on verra où l’on en sera à ce moment là.
Ne voulant pas tomber dans la dépression excessive, je décide d’en parler dès le lendemain aux amis, à la famille et de consulter en plus un psychologue, malgré quelques à priori, afin d’avoir un soutien objectif et professionnel « reconnu », pour traverser au mieux cette terrible épreuve. Qu’importe mes peurs et mes idées reçues, tellement je vais mal. Je prends ces décisions pour moi et mes enfants, sinon autant aller me jeter sous un train! Je commence donc un travail sur moi et mes blessures avec une psy, dont le feeling passe assez bien. Bien que cela m’aide pas mal, que des choses sortent, ce que je déplore c’est qu’il n’y a pas ou peu d’échanges entre elle et moi. Il n’y a que moi qui parle. Au bout de 5 mois, en accord avec elle, je décide de suspendre les séances me sentant mieux, et de la recontacter si besoin.

Avril 2015, décidé à vivre et à avancer, en allant boire un verre avec une personne extérieure à tout ça, je fais la connaissance d’une femme qui deviendra une très bonne amie et confidente. De discussion en discussion, elle en vient à me donner la carte de visite de Véronique, une magnétiseuse médium! Attiré par ce genre de médecine parallèle et ces capacités paranormales depuis l’enfance, je me dis que ça pourrait me servir plus tard, et que je l’appellerai quand je me serai reconstruit psychologiquement. Elle pourra me recharger énergétiquement quand je serai prêt, que j’attaquerai ma nouvelle vie. D’autant qu’un paramètre reste à braver; lutter contre les idées reçues, les images négatives ou autres pressions sociales que portent ces soins parallèles et leur praticiens. « Et si je tombais sur un charlatan, une personne mal intentionnée?! » En attendant d’être plus fort et plus confiant je continue à déconstruire mon ancienne vie, en gérant au mieux comme je peux les nouvelles émotions jusque là jamais rencontrées, colère, jalousie, culpabilité, réactions épidermiques.

Juillet 2015, alors que je continue à travailler sur moi, à vivre au mieux, et pensant que ma femme ne reviendrait pas, la vie nous offre une deuxième chance que nous décidons de saisir. Je revis! On y croit. Nous annulons les procédures juridiques et administratives, parlons beaucoup pour analyser, changer la situation, et reconstruire une vie meilleure ensemble. Mais cela sera de courte durée.

Mars 2016, quelques mois après, malgré des ajustements respectifs réciproques et les habitudes revenues, nous nous séparons de nouveau et définitivement. Nous relançons les procédures et revivons chacun à nouveau les émotions et ressentis de la séparation. C’est comme pour beaucoup de choses que l’on apprend, ça fait un peu moins mal la deuxième fois! Du moins, on y est un peu plus préparé.

Août 2016, en discutant avec ma nouvelle amie et confidente sur mes émotions et ressentis vécus avec mon ex-femme, je lui fais part de certaines douleurs physiques que mon corps subit depuis quelques jours. J’ai beau essayer de gérer mes relations au mieux avec mon ex-femme, ça ne reste pas évident. Ce que je peux ressentir créé des tensions, des contractures dans mon corps, notamment au niveau des mâchoires qui sont hyper crispées, à l’image de l’expression: « Pour traverser une épreuve, il faut serrer les dents ». Cette amie me demande si j’ai déjà contacté Véronique, la magnétiseuse? Je lui réponds que non, que j’attendais un moment que je trouverais meilleur dans mon processus de reconstruction pour le faire. Elle m’intime de raccrocher et de prendre rendez-vous avec Véronique tout de suite et de la rappeler quand ça serait fait. Je m’exécute et obtiens un rendez-vous début Septembre.

2 Septembre 2016, hyper tendu et pas mal stressé par la situation, je vais quand même motivé et heureux à mon premier rendez-vous avec Véronique. Je suis content d’y aller car malgré l’épreuve du divorce que je traverse, je vais tenter quelque chose de nouveau et auquel je crois. Une nouvelle expérience que je n’aurais sûrement pas testée, par réticence et appréhension, si j’étais resté dans ma vie d’avant que je croyais « quasi parfaite », mais dont en réalité je ne voyais pas les défauts, dont je m’accommodais pensant bien faire pour notre couple, notre famille. En arrivant chez Véronique, je suis tout de suite mis à l’aise par sa simplicité et sa décontraction, son naturel. Après deux bonnes heures de discussion pour faire connaissance et planter la base du travail à accomplir, Véronique est passé à la phase du magnétisme. Elle a commencé à dépolluer mon corps de ses tensions physiques créées par tous les ancrages émotionnels négatifs dont on ne veut pas parler, que l’on pense gérer seul, mais mal, et qui produisent en nous tous ces troubles psychologiques, psychosomatiques et maladies physiques visibles ou pas (ulcères, cancers, eczémas, psoriasis, dépressions, la liste est longue, dans mon cas un SADAM: Syndrome Algo-Dysfonctionnel de l Appareil Manducateur).
Véronique n’étant pas une fée (quoique!) au sens que l’on imagine avec sa baguette (pas besoin, elle a des mains magiques), je n’étais donc pas guéri et sur pieds comme vous pouvez l’imaginer juste en une séance. Les défauts et point faibles que j’ai profondément ancrés en moi au travers de ma vie, nécessiteraient plus d’efforts pour disparaître. C’est qu’ils sont tenaces! Mais c’était sans compter sur Véronique!! Néanmoins après cette première séance, je me sentais déjà plus léger et sur la voie d’un rétablissement plus rapide que je le prévoyais seul. Je décidais donc de poursuivre ma « thérapie » avec Véronique à travers d’autres rendez-vous toujours aussi bénéfique sur la durée.

Qui est Véronique?

Comme je le disais plus haut, Véronique n’est pas une fée qui vous débarrasse de vos maux en un coup de baguette magique. J’ai plutôt envie de dire que c’est un ange.
C’est une femme extraordinaire, aux qualités et dons multiples. Au delà de ses capacités de magnétiseuse, énergéticienne et de médium, elle a beaucoup de qualités humaines. Elle possède une grande qualité d’écoute, elle est bienveillante et compatissante, ce qui ne veut pas dire qu’elle ne vous dira vos quatre vérités si le besoin s’en fait sentir! Elle est franche, sincère et surprenante. Proche, amicale avec une communication simple, aisée qui amène à se livrer, à lâcher prise facilement. Je dirais, plus facilement qu’avec un psy où il y a une certaine distance, sûrement due au coté « officiel » de la thérapie. Véronique est humaine et transmet l’amour à son prochain, la joie de vivre. Tout ça dans l’humour, la décontraction, l’envie sincère d’aider à aller mieux.

Ce que m’a apporté Véronique?

A travers les séances avec Véronique, j’ai pu lâcher prise. Retrouver confiance en moi. Avoir une meilleure estime de moi. Réapprendre, ou peut être, apprendre à m’aimer. Ces transformations psychologiques m’ont aidées à mieux me positionner dans ma vie. Je ne crois pas me tromper en disant qu’on a tous ressenti à un moment de sa vie ce que je viens d’énumérer lorsqu’on vit une épreuve de doute, de culpabilité… L’être humain a la fâcheuse et facile habitude de juger l’autre et pire, de s’auto juger négativement. Ce qui pousse à agir souvent de la façon la moins judicieuse et crée en retour des troubles physiques, psychologiques, des dépressions et autres maux divers mais puissants. Véronique m’ a appris à me retrouver, à m’épanouir, à prendre conscience de tout ça et à me pardonner à travers ses séances et par un exercice de relaxation simple. La RESPIRATION: Expirer et inspirer en pleine conscience.
Grâce à elle, et à mon ex-femme du coup, j’apprends à lui exprimer mes ressentis et émotions personnelles, (chose pas évidente quand on est un homme et qu’on a grandi avec l’image quasi universelle qu’un homme doit être fort, ne rien laisser transparaître, ne pas pleurer…), à aller plus vers les autres, à plus communiquer et vivre pleinement chaque moment. Mais surtout à ne pas forcer les choses. à être à l’écoute de son corps, de ses ressentis et premières impressions.
Bien évidemment, tout ça ne s’est pas fait en une séance et nécessite encore du travail personnel pour continuer à le développer. Mais surtout pour rester vigilant, conscient de ne pas retomber dans les mêmes pièges des événements de la vie. « Le négatif attire le négatif! » et « On crée ce que l’on pense! » donc, si on a l’impression que les choses se reproduisent, c’est ce que l’on n’a pas encore tout compris et il convient de faire en sorte que cela change pour un meilleur potentiel!
je terminerais juste en remerciant vivement, grandement et chaleureusement Véronique, pour tout ce qu’elle m’a apporté, et fais évoluer. J’aurais pu en écrire plus encore pour sa rubrique témoignage, mais je vous laisse le soin de le découvrir par vous même. Un bon moment n’est jamais aussi bien compris et ressenti tant qu’il n’est pas vécu et partagé. Si de plus c’est pour votre santé et bien être, que risquez vous? A part d aller mieux!

Julien C